Google
 

/Technologies/TVHD

:: Introduction

S’acheter un téléviseur aujourd’hui tient de la gageure : L’évolution des différentes technologies complexifie le processus, au point que même les vendeurs sont encore dépassés.

Voici donc mes quelques notes, relevées au cours de mes investigations, dans ce nouveau monde qui révolutionne la télévision, et met enfin à jour une norme datant de …1953.

Je ne certifie en aucun l'exactitude des informations citées ici, et vous je encourage à mieux vous documenter avant un achat important.

:: A quoi cela sert ?

Le but essentiel de la TVHD  est de voir plus et mieux, tout en restant proche de son téléviseur. Avec un TV traditionnel, l'on considère qu'il faut être éloigné de 5 à 6 fois la diagonale de son poste 4 / 3.

Avec un téléviseur Haute Définition, l'image affichera plus de pixels, et donc possédera plus d'informations visuels.

 

On pourra alors regarder à distance égale, par rapport aux téléviseurs d'aujourd'hui, un écran bénéficiant d'une diagonale 2 X plus importante, donc d'une taille d'écran multipliée par 4. C'est une immersion proche du cinéma, où l'on considère que l'écran occupe le 90% du champ de vision, contre 25 % pour un téléviseur traditionnel.

 

 

Relevons encore que l'Europe est fortement à la traine, la HDTV étant déjà diffusée aux Etats-Unis, en Asie et en Australie.

 

:: Téléviseur analogique

Une TV analogique ne peut pas afficher le balayage progressif du DVD ou de l’HDTV. Il ne peut qu’afficher des programmes en définition standard comme ceux captés sur le câble ou le satellite, aux formats connus comme :

PAL: Format de télévision et de vidéo européen utilisé partout en Europe sauf en France. L’image analogique PAL comprend 625 lignes occupant 8 MHz. Le PAL numérique comprend 576 lignes de 720 pixels au format 4/3 et de 960 pixels au format 16/9.
Les images sont transmises au rythme de 50 trames par seconde.


SECAM: Format de télévision spécifiquement français semblable au PAL, utilisé uniquement en France et en Russie. Tous les téléviseurs et magnétoscopes achetés en Suisse peuvent décoder cette norme.

NTSC:Format de télévision américain de qualité inférieure au PAL. Il est utilisé en Amérique du Nord et dans toute l’Asie.
L’image analogique NTSC comprend 480 lignes occupant une bande de 7 MHz. Les images sont transmises au rythme de 60 trames par seconde.

:: Téléviseur numérique

Un téléviseur numérique (DTV) peut également afficher le balayage progressif du DVD, et c’est généralement aussi une HDTV.

EDTV: Cela signifie Enhanced-Definition TV, ou téléviseur à définition étendue. Cela décrit généralement une télévision qui peut afficher un signal HDTV, mais n’a pas la résolution suffisante en mode natif pour afficher tous les pixels.

Cela s’applique à la plupart des écrans plasmas actuels, qui n’affichent que du 852 x 480 pixels.

Ces écrans, bien qu’ils puissent être HDTV-READY, ne sauront vous faire bénéficier pleinement d’une qualité d’image en haute résolution.

Ceci explique que l’on trouve des écrans plasmas à 1800 CHF.- dans les premiers prix pour un 106 cm, alors que pour la même diagonale les prix peuvent monter facilement jusqu’à 5000 CHF.-

HDTV: (High-definition television), ou Télévision Haute Définition. Elle peut afficher le balayage progressif du DVD, et le signal HDTV.

:: Résolution native et résolution affichée

Chaque écran possède sa propre résolution native, délimitée par le nombre de pixels qui constituent physiquement sa dalle (Plasma ou LCD).

Si la source de l’image contient une résolution supérieure au nombre de pixels pouvant être affichés par le téléviseur, ce dernier affichera bien l’image, mais sans les détails et la finesse que pourrait le faire un écran avec une dalle de qualité supérieur.

Si la source de l’image contient une résolution inférieure au nombre de pixels pouvant être affichés par le téléviseur, ce dernier affichera toujours l’image, d’une qualité identique qu’elle que soit le téléviseur. Inutile donc d’acheter un TV supportant un affichage de 1280 X 1024 pixels pour regarder une émission provenant de notre téléréseau. Vous aurez cassé la tirelire pour pas grand-chose.

Normes HDTV 720p

Cette norme nécessite un téléviseur pouvant afficher du 1280 x 720, 1280 x 768, ou du 1366 x 768 pixels en natif pour pouvoir afficher une image dans ce mode, et en bénéficier de toute sa finesse.

Comme cité plus haut, un TV Plasma HD-READY de 852 x 480 pixels pourra afficher l’image, mais la finesse ne sera pas au rendez-vous.

Normes HDTV 1080i

Cette norme nécessite un téléviseur pouvant afficher du 1920 x 1080 pixels en natif pour pouvoir afficher une image dans ce mode, et en bénéficier de toute sa finesse.

Idem pour le TV Plasma HD-READY de 852 x 480 pixels qui affichera l’image, toutefois dans un mode dégradé comme ci-dessus.

:: Technologie de dalles

Il est très difficile pour des raisons techniques de faire des écrans plasmas avec des résolutions d’écrans très élevées. L’avenir est donc aux cristaux liquides LCD, qui fournissent déjà nos écrans d’ordinateurs.

Le prix du LCD est élevé, car produire une dalle de grande taille sans défauts de pixels, et de fiabilité satisfaisante, est une opération complexe.

Néanmoins, ces processus sont maintenant maitrisés, et plusieurs usines viennent d’ouvrir en Extrême-Orient pour fabriquer les dalles LCD de grandes diagonales, ce qui va rapidement faire chuter les prix des prochains écrans plats utilisant cette technologie.

Un autre problème du LCD venait du temps de latence (rafraichissement) de l’affichage des images animées. Là encore, la maitrise de la fabrication permet aux dernières dalles de pouvoir travailler suffisamment rapidement pour que l’affichage d’images animées ne soit plus un problème.

Rémanence des écrans plasma

La dalle plasma possède une grande faiblesse qui n’existe pas dans le LCD. Il s’agit du problème de rémanence. Dans les écrans de première génération, l’affichage d’un logo de chaine dans un coin « brûlait » à la longue l’écran, et l’on pouvait ensuite voir la « trace » qui restait imprimée de manière permanente.

L’électronique est passée par là, et a contourné ce problème de différentes manières : Le circuit de traitement vidéo détecte les images immobiles (comme notre fameux logo) et diminue la force d’affichage sur les pixels touchés, ou alors fait déplacer le logo de manière imperceptible afin que ce ne soient pas toujours les mêmes pixels qui soient utilisés.

Les écrans modernes combinent plusieurs de ces technologies, mais le problème de fond de la dalle plasma persiste : elle n’aime pas les images fixes.

Avantage au LCD ?

Le LCD, contrairement au plasma, est parfaitement insensible à ce phénomène.

Concernant l’angle de vision, le plasma était auparavant bien supérieur au LCD. Les ingénieurs ont passés par là, et les dalles LCD offrent maintenant une excellente qualité de vision. Le traitement antireflet est généralement supérieur sur un LCD que sur un plasma.

Mais un regret...

On regrettera toutefois l’écran plasma pour la raison que son image est généralement plus chaude, et plus contrastée, que le LCD. Le noir est bien plus sombre sur une dalle plasma, et l’aspect « brillant » de l’image manque tout de même au LCD.

:: La résolution ne fait pas tout !

La dalle a elle seule ne détermine pas la qualité de l’image. De toute manière, comme vous pouvez vous en douter, il existe bien plus de marques de téléviseur que…de fabricants de dalles, plasma ou LCD !

L’électronique qui traite les signaux et pilote l’affichage est en grande partie responsable de la qualité finale de l’image.

Les constructeurs ont développé des technologies propres afin d’équilibrer au mieux les couleurs, réduire les effets d’escaliers, maitriser les scintillements, etc…

Les bénéfices apportés sont innombrables, et chacun a fait breveter son « tournemain » avec des noms connus, comme WEGA pour Sony ou Acuity pour Panasonic.

Normes d’encodages

On distingue plusieurs normes, dont certains tout juste finalisés, pour l’encodage en haute définition.

le MPEG2

Ce n’est pas un format haute définition à la base !


Développé depuis 1995, il est utilisé notamment pour l’encodage des films sur DVD, le câble, le satellite, l’ADSL, et la TNT. Il est possible de faire passer des émissions en haute définition sur MPEG2, mais la bande passante est si importante que les fournisseurs de programmes y renonceront, au profit du MPGEG4 ou du WM9.

Le MPEG4 H264

Le MPEG4 est déjà utilisé pour le streaming vidéo sur Internet, mais demande une puissance de calcul importante, ne permettant pas l’encodage temps réel.

 

Le MPEG4 H264, permet une compression supérieure au MPEG2, offrant ainsi de nouvelles perspectives pour la diffusion haute définition, ou la diffusion sur bande passante très faible (Mobiles, Internet).


Dans le monde du PC grand public, on sait déjà que quelques développeurs s'intéressent de près au H264, c'est notamment le cas d'Ahead, éditeur de Nero, qui intègre cette évolution du MPEG4 dans son codec propriétaire NeroDigital.

WMV9

Cette norme développée par Microsoft intègre la norme de compression vidéo VC9, ainsi qu’un système de gestion des DRM. Vu le prix que Microsoft demandera pour licencier ce protocole, nombreux sont ceux qui espèrent sont échec face au MPEG4.


Cette norme devrait être utilisée sur les HD-DVD (Et non Blue-Ray), dont certains sont déjà disponibles :


Taxi 3, en Français


Terminator 2 et Batman Begin, en anglais


Plusieurs films, notamment des documentaires, sont disponibles à l’achat. Pour plus d'informations:

http://www.microsoft.com/windows/windowsmedia/content_provider/film/HDVideo.aspx

 

:: Visionner des films en Haute Définition

Tuner HDTV

Pour recevoir une émission HDTV, il ne suffit pas de pouvoir l’afficher. Le téléviseur doit être équipé d’un tuner HDTV, ce qui est rarement le cas actuellement. Les téléviseurs vendus aujourd’hui en sont dépourvus, et devraient plutôt être appelés « Prêt pour la HDTV » (HDTV ready ou HDTV compatible), même si ils sont appelés de manière générique téléviseurs HDTV.


Les programmes font encore défaut en Europe et ne sont pas encore distribués sur le téléréseau. Capter des programmes en haute définition n’est actuellement possible que sur le satellite ASTRA, où l’on ne trouve aujourd’hui que trois chaines allemandes.

 

TNT : Télévision Numérique Terrestre

Ce mode nécessite une antenne pour capter les émissions diffusées par des émetteurs terrestres (pas besoin de paraboles). On ne la trouve qu'en France seulement aujourd’hui.

 

La résolution de l’image est similaire à celle du DVD, mais ce n’est pas encore de la HDTV.


Dans un proche avenir, la TNT diffusera par ce biais-là des émissions HDTV payantes, qui nécessiteront un décodeur supportant la HDTV.

 

Les ondes hertziennes ne connaissant pas les frontières, il sera certainement possible pour les ménages habitants de Lausanne de capter ces émissions. Néanmoins, il faudra certainement passer par un ami habitant sur France afin de pouvoir louer le décodeur nécessaire.

Lecteur HDTV

Impossible de ne pas souligner la marque KISS, qui fabrique des appareils capable de lire les DVD, mais aussi nombres d’autres formats numériques en haute définition, comme

- DivX 4, 5 & 6 Haute Résolution
- Nero Digital
- MPEG-2/MPEG-4
- XviD

A voir sur leur site WEB http://www.kiss-technology.com

:: Connectiques

Votre nouveau téléviseur devra être muni de divers entrées/sorties, dont certaines n’existent pas sur votre téléviseur actuel.

HDMI

Les derniers modèles viennent avec un connecteur appelé HDMI (High-Definition Multimedia Interface), qui sera le connecteur universel pour relier les périphériques à venir, comme la nouvelle génération de lecteur DVD. Ce connecteur doit impérativement supporter le Protocol HDCP.

HDCP (High Definition Multimedia Interface)

Ce protocole vise à protéger les droits d'auteur des contenus HD. Une reconnaissance du matériel source doit pouvoir être faite par le diffuseur en protocole HDCP pour échanger une clef de cryptage.

 

A défaut de succès dans cet échange, l'image reçue ne peut être affichée en haute définition. Elle sera alors affichée en définition standard. Cela empêchera le contenu de pouvoir être copié en haute définition.

 

De même, il est probable que les moniteurs d'ordinateurs actuels, bien qu'ils supportent une résolution suffisante pour afficher de la HDTV, ne seront pas en mesure de le faire, ne supportant pas non plus l'HDPC. Il est certain que les prochains moniteurs pour PC intégreront également à l'avenir cette interface.

DVI

Certains téléviseurs à écrans plats possèdent aussi une prise DVI. Généralement, ce connecteur ne supporte pas le protocole HDCP indispensable pour profiter de la HD.

VGA

Certains voudront aussi une entrée de composantes YUV, et les passionnés désireront aussi y connecter leur ordinateur, ce qui nécessitera une entrée VGA, afin d’utiliser ceux-ci avec Windows XP Media Center. 

HD Ready

On n'achète plus sans...

Le logo du label 'HD Ready'

©2011 - Borgeaud.com - Tous droits réservés - e-mail